On parle de nous

Guide Michelin 2017

Guide Michelin 2017

21/11/2017

C'est en 2013 qu'André Le Letty, ancien de la Tour d'Argent, a posé ses valises dans la fameuse rue Caulaincourt, au nord de la butte. Il y a installé ce bistrot typique, dans lequel il célèbre les classiques du genre : compressé de joue de boeuf au citron confit, rognons de veau à la moutarde, dos de merlu rôti... et, bien sûr, sa spécialité : le canard au sang en deux services. Évidemment, tout est fait maison, les assaisonnements son précis et les cuissons bien maîtrisées. Quant au décor, il ne joue pas une partition différente : le parquet massif, le mobilier et les tables au coude-à-coude nous plongent dans une atmosphère chaleureuse et typiquement parisienne... Un vrai bonheur !

Montmartre Addict

Montmartre Addict

02/03/2017

Dans l’inconscient collectif, le mot maquis fait immanquablement penser au soleil, à la végétation provençale et plus spécifiquement la Corse... Pourtant à Montmartre, nous avions aussi notre Maquis, situé à l’emplacement de l’actuelle avenue Junot. Constitué de baraques en bois, parfois comparé à un bidonville, le Maquis de Montmartre était en fait un village dans le village, où se côtoyaient nombre de personnalités aussi fantasques que pittoresques, parmi lesquelles de nombreux artistes, mais également les fameux Apaches, voyous parisiens de la fin du 19e siècle.

Le Maquis à Montmartre a longtemps aussi été le nom d’un restaurant de la rue Caulaincourt, créé en 1980 et connu comme l’un des lieux de rendez-vous favoris des montmartrois. Le chef André Le Letty habite depuis plus de 20 ans dans le quartier. Il connaissait donc bien le lieu et quand, en 2013, l’opportunité de le reprendre s’offre à lui, il la saisit et le rebaptise en Bistrot du Maquis, aujourd’hui réputé comme l’une des meilleures tables de la Butte. ...

Gault&Millau

Gault&Millau

01/03/2017


Le Bistrot du Maquis 12/20

André Le Letty a bénéficié d’un beau parcours chez Ledoyen, Prunier, Martinez … avant d’attaquer Montmartre avec son bistrot du Maquis. Déco de bistrot oblige pour accueillir un chef dont la technique reste irréprochable. Paleron de bœuf à la provençale, rognon de veau à la moutarde chou et lardon, gratin de poire parisienne sont servis avec professionnalisme par son épouse, maîtresse de la salle.

Guide Pudlowski

Guide Pudlowski

08/12/2014

Nous vous l’avions présenté en 2013, du temps où il avait pris le Maquis … Il n’en est pas sorti pour le plaisir des Montmartrois ! André Le Letty, cet ancien sous-chef de la Tour d’Argent du temps de Martinez, avait créé l’Anacréon puis l’Agassin rue Malar. Deux restaurants à succès après, André et son épouse Shuquin se sont installés dans cette rue montante, ont débroussaillé les lieux pas à pas, redonné de la couleur aux murs qui en avaient grand besoin, et ont fait de ce Maquis le repaire le plus gourmand du quartier. Un cadre sans épate comme cette cuisine qui est bourgeoise dans le respect des traditions, là où le produit est traité avec une vraie technique, où les saveurs restent intactes, avec de belles sauces et une maîtrise absolue des cuissons. Voilà donc une adresse qui régale son monde et qui ne déçoit pas.

Tenez-vous au courant( * )

En vous inscrivant à notre newsletter vous acceptez de recevoir des communications et offres marketing personnalisées par mail de notre part.